Collaboration homme-robot : utopie industrielle ou réalité de demain ?

Dans l’usine du futur, le robot n’a plus vocation à remplacer l’humain mais à l’assister. Les chercheurs Sotiris Manitsaris de Mines ParisTech, et Patrick Hénaff de Mines Nancy, travaillent à la conception de systèmes de contrôle à base d’intelligences artificielles s’implémentant sur tout type de robot. Le but de ces IA ? Pouvoir identifier des gestes humains et s’adapter au rythme des opérateurs dans un contexte industriel. La clé de la réussite pour une bonne collaboration avec la machine tient avant tout à la connaissance de l’Homme et de ses mouvements.

Un bras robotique frottant le fond d’une cuve en parfaite synchronisation avec la main de chair et d’os à côté de lui. Leurs mouvements sont rythmés par la même « musique », celle imposée par le corps de l’opérateur. Tantôt rapide, puis plus lente, cette symphonie du fond de cuve est rendue possible par l’intelligence artificielle dont est doté le robot anthropomorphique. À l’atelier voisin, un véhicule guidé automatiquement danse à travers l’usine, esquivant chaque obstacle sur son passage jusqu’à ce qu’il livre les pièces qu’il transporte à un agent de la chaine de production. Dans un timing redoutable, l’opérateur humain les récupère et dépose les objets qu’il a fini d’assembler sur le plateau de transport du petit véhicule qui repart aussitôt. La machine laisse dans son sillage des dizaines d’ateliers où humains et robots effectuent leur tâche « main dans la main ». [Lire la suite]

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.